Près de 10 mois après les élections législatives, la Cour Suprême de Justice invalide 18 députés nationaux

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Wamba

Wamba

La Cour suprême de justice a invalidé l’élection de 18 députés nationaux. Cette invalidation a été rendu public samedi dernier après examen d’environ 350 recours en annulation des résultats que la Commission Electorale Indépendante (CEI) avait publiés.
Parmi les députés invalidés figurent notamment Joseph Mbeza Thubi, qui a présidé pendant près de quatre mois le bureau provisoire de l’Assemblée National, Franck Diongo, Jacques Chalupa et tant d’autres.
Selon JULES EKATOU, le greffier principal de la Cour Suprême de Justice, cité par l’AFP, ces députés ont été invalidés pour plusieurs motifs. Entre autres, des erreurs de comptage de voix ou de compilation des résultats, des cas de fraude ou encore de violation de la loi électorale.

1. Quelle lecture faire de cet arrêt de la Cour Suprême de Justice ?

2. Que va faire l’assemblée nationale face à cet arrêt de la CSJ ?

3. Quelle conséquence cet arrêt pourrait avoir sur le fonctionnement des nouvelles institutions de la troisième République ?
Réponses à ces questions dans Dialogue entre congolais.

Invités :rnrnJean Lucien Mbusa, député MLC

Maître Matadi Wamba, avocat près de la cour suprême de justice et bâtonnier national

Francois Elika, Analyste politiquern

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner