Human Rights Watch accuse la LRA d'avoir tué 321 civils congolais à Makombo


Anneke Van Woudenberg, Chercheuse senior de HRW pour l'Afrique centrale© Hrw.org

250 autres personnes ont été enlevées par les rebelles de la LRA, selon le dernier rapport de l’ONG Human Rights Watch publié le samedi 27 mars. Le massacre de Makombo a été perpétré du 14 au 17 décembre 2009, selon HRW.

Le commandant de la 9ème région militaire de la Province Orientale a rejeté ces chiffres. Le général Jean Claude Kifwa a affirmé qu’en décembre 2009, les FARDC étaient déjà déployées à Niangara pour la traque de la LRA. Selon lui, il est inconcevable que plus de trois cent personnes d’un même village soient tuées de cette façon là.
Dans une déclaration faite lundi à la presse à Kinshasa, le ministre congolais de la Justice et des droits humains parle d’au plus 25 tués lors du passage de quelques éléments incontrôlés de la LRA.

De son côté, le porte-parole de l’armée ougandaise a émis des doutes sur les chiffres avancés par HRW. Le lieutenant-colonel Félix Kulayigye a estimé que les combattants de la LRA, environ 200 actuellement, ne seraient pas capables de mener une attaque à une si grande échelle.

-A votre avis, qu’est ce qui s’est réellement passé dans ce groupement de Makombo en décembre 2009 ?

Invités:
-Anneke Van Woundeberg, chercheuse senior pour la division Afrique de l’Ong internationale Human Rights Watch.

-Dieudonné Rwabona Mugabe, commissaire adjoint du Haut Uelé.

-Mme Annie Matundu, analyste et présidente de la Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté, section Rdc.

Vous pouvez laisser votre commentaire ou poser une question en nous écrivant à l’adresse suivante: [email protected]/
Vous pouvez nous appeler au numéro (+243) 818906678

ou nous envoyer un SMS au (+243) 810515778

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires