Une coalition d’ONG du Nord Kivu dénonce le transfert des FDLR au Katanga

 


Lambert Mende, Ministre de la communication et des médias


Bob Kabamba, Professeur à l’Université de Liège en Belgique

Le Réseau d’Action Citoyenne pour la Démocratie, Racid, redoute que des combattants des Forces Démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) transférés la semaine dernière du Nord Kivu au Katanga se réarment et déstabilisent d’autres parties de la RDC. 

Le coordonnateur national du Racid, Me Jean- Paul Lumbu Lumbu, estime que cette opération de délocalisation des FDLR lancée en début de la semaine dernière par le gouvernement, avec le concours du PAREC (Programme œcuménique de paix et de réconciliation),  constitue un problème plutôt qu’une solution aux problèmes des FDLR.

Ce réseau  qui regroupe plus de 70 organisations de la société civile estime que la meilleure solution consiste à rapatrier directement ces combattants au Rwanda, leur pays d’origine.

Il faut signaler que plusieurs FDLR et leurs dépendant  du territoire de Rutshuru au Nord Kivu,  sont déjà transférés vers la province du Katanga dans le cadre de l’opération « armes contre 50 dollars » initiée par le Parec. Le transfert de ces FDLR inquiète les habitants de Kisenge, au Katanga.

De son coté, Lambert Mende, ministre de la  Communication et Médias estime que ce transfert fait partie d’un vaste programme du gouvernement congolais qui va aboutir au retour de ces FDLR dans leur pays d’origine.

  • Comment analyser la réaction de cette coalition d’ONG ?

Invités:

  • Lambert Mende, Ministre de la communication et des médias et porte-parole du gouvernement central.
  • Bob Kabamba, Professeur à l’Université de Liège en Belgique et analyste politique.
  • Me Jean-Paul Lumbu Lumbu, Coordonnateur national du réseau d’action citoyenne pour la démocratie (Racid), une Ong de défense des droits de l’Homme basée à Goma au Nord Kivu.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Vous pouvez laisser votre commentaire ou poser une question en nous écrivant à l’adresse suivante: [email protected]

Vous pouvez aussi nous appeler au numéro (+243) 81 89 06 678 ou nous envoyer un SMS  au (+243) 81 051 57 78

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner