Recrudescence de violences sexuelles dans le Haut-Uelé, en Province orientale


Faïda Mwangilua, Membre du Cadre permanent de concertation de la femme congolaise


Tshibangu Kalala, professeur de droit et député national de la majorité.


Maitre Ruffin Lukoo, porte-parole du Ministre de la Justice et des droits humains du gouvernement central

Au cours des sept derniers mois, 717 cas de violences sexuelles dont 119 pour le seul mois d’octobre ont été enregistrés par le Centre d’intervention psycho-sociale (CIP).

Hormis les cas d’Isiro et du territoire de Niangara, les autres victimes n’ont pas bénéficié de soins médicaux adéquats.

Le chef de projet du CIP plaide pour la prise en charge médicale de ces nombreuses victimes de violence sexuelle de l’arrière district.

  • Comment expliquer la recrudescence des violences sexuelles en RDC ?
  • Que faire pour réprimer effectivement les auteurs de ces actes ?

Invités :

  • Mme Faïda Mwangilua, Membre du Cadre permanent de concertation de la femme congolaise (Casco), plate-forme de défense et de protection des droits des femmes.
  • Tshibangu Kalala, Professeur de droit et député national de la majorité.
  • Me Ruffin Lukoo, Conseiller juridique et porte-parole du Ministre de la Justice et des droits humains du gouvernement central.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Vous pouvez laisser votre commentaire ou poser une question en nous écrivant à l’adresse suivante: [email protected]

Vous pouvez aussi nous appeler au numéro (+243) 818906678 ou nous envoyer un SMS  au (+243) 810515778

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner