Quid de la gratuité de l’enseignement primaire à l’approche de la rentrée scolaire en RDC

Maker Mwangu, ministre de l'Enseignement primaire, secondaire et professionnel, Kinshasa 2010.Maker Mwangu, ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel, Kinshasa 2010.

Maker Mwangu, ministre de l'Enseignement primaire, secondaire et professionnel, Kinshasa 2010.

Le chef de l’Etat Joseph Kabila a déclaré il y a une année, la gratuité de l’enseignement primaire dans les établissements publics dès la rentrée scolaire 2010-2011.

Selon Maker Muangu Famba, ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel, cette gratuité de l’enseignement, reconnu par la constitution de la République démocratique du Congo, devait se dérouler en deux phases.

La première phase concerne les classes de 1è, 2è et 3è année primaire sur l’ensemble du territoire congolais, excepté les villes de Kinshasa et de Lubumbashi, dès la rentrée scolaire de 2010. La deuxième phase doit, en principe, être appliquée à la rentrée scolaire de 2011. Elle concerne les classes de 4è à 6è, y compris les villes de Kinshasa et Lubumbashi.

  • A quelques jours de la rentrée scolaire, où en est-on avec le processus de la gratuité de l’enseignement primaire en RDC ?

Invités:

  • Jovin Mukadi, Conseiller chargé de la coopération internationale au Ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (Epsp).
  • Patient Muhemeri, Secrétaire exécutif chargé de la communication et presse au Syndicat des enseignants du Congo (Syeco). Il est enseignant de carrière.
  • Professeur Jean-Paul  Yawidi, Spécialiste en science de l’éducation. Il est professeur à l’Université pédagogique nationale (Upn).

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Vous pouvez laisser votre commentaire ou poser une question en nous écrivant à l’adresse suivante: [email protected]

Vous pouvez aussi nous appeler au numéro (+243) 818906678 ou nous envoyer un SMS  au (+243) 810515778

N’oubliez pas de joindre  à tous vos messages un numéro de téléphone (+ le préfixe du pays où vous résidez) pour que nous puissions vous rappeler en cas de besoin.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner