La Banque mondiale suspend sa contribution au budget général de la RDC

Le  président de la Banque mondiale, Robert Zoellick a annoncé, jeudi 9 février, que son institution ne va pas contribuer au budget général de la  RDC par manque de contre-pouvoir dans ce pays, indique une dépêche de l’AFP.

Au cours d’une conférence de presse à Pittsburgh (Etats-Unis), il a estimé que « les contrôles démocratiques lui semblent insuffisants en République Démocratique du Congo, raison pour laquelle, il faut stopper d’alimenter son budget ».

Il  a par ailleurs précisé que les programmes sur la nutrition, l’éducation, le Sida et le paludisme continueraient à être soutenus. Robert Zoellick a qualifié la RDC de « zone grise » à l’image de l’Afghanistan et d’Haïti.

  • Comment analyser la déclaration du président de la Banque Mondiale ?
  • Quel pourrait être son impact sur la situation socio-économique  de la RDC ?

Invités:

  • Martin Fayulu, Député élu de Lukunga à Kinshasa. Il est président du parti politique Engagement pour la citoyenneté et le développement (Ecidé).
  • Professeur Kabengele, Professeur à l’Université de Kinshasa, spécialiste en économie internationale. Il est cadre du Pprd.
  • Bienvenu-Marie Bakumanya, Directeur du desk économie au groupe de presse le Potentiel.

Vous pouvez laisser votre commentaire ou poser une question en nous écrivant à l’adresse suivante: [email protected]

Vous pouvez aussi nous appeler au numéro (+243) 818906678 ou nous envoyer un SMS  au (+243) 810515778

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

N’oubliez pas de joindre  à tous vos messages un numéro de téléphone (+ le préfixe du pays où vous résidez) pour que nous puissions vous rappeler en cas de besoin.

Aussi, vous pouvez désormais réagir à cette émission en nous écrivant à notre page Facebook Dialogue entre congolais-Radio Okapi.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner