Le pétrole, risque d’instabilité ou opportunité de développement en RDC, s’interroge Crisis group

Dans un rapport publié mercredi 11 juillet 2012 intitulé « le pétrole risque d’instabilité ou opportunité de développement en RDC ?», l’ONG International Crisis Group affirme que les zones à haut risque du Kivu sont de plus en plus exposées à l’aggravation des conflits suite à la prospection pétrolière dans l’Est et la cuvette centrale. Ce qui risque de fragiliser la cohésion nationale.

L’ONG met en garde contre la « malédiction du pétrole » dans un pays post conflit toujours fragile. Pour l’analyste sénior de cette ONG, l’intérêt renouvelé pour le pétrole en RDC risque de nourrir les conflits et fragiliser la cohésion nationale. Marc-André Lagrange invite donc le gouvernement congolais à œuvrer à la création d’un cadre de gestion des réserves transfrontalières et à la délimitation de ses frontières.

  • Comment analyser ce rapport de l’ONG International Crisis Group?

Invités:

  • Thierry Vircullon, directeur Afrique  Centrale  à Crissis Group
  • Docteur Emmanuel Kabongo, analyste politique
  • Professeur Félicien Kabamba, Chercheur au centre d’études politiques à l’Université de Kinshasa (Unikin)

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Vous pouvez laisser votre commentaire ou poser une question en nous écrivant à l’adresse suivante: [email protected]

Vous pouvez aussi nous appeler au numéro (+243) 818906678 ou  au (+243) 818906011, ou encore nous envoyer un SMS  au (+243) 810515778

N’oubliez pas de joindre  à tous vos messages un numéro de téléphone (+ le préfixe du pays où vous résidez) pour que nous puissions vous rappeler en cas de besoin.

Aussi, vous pouvez désormais réagir à cette émission en nous écrivant à notre page facebook dénommée dialogue entre congolais-Radio Okapi.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner