Les chefs religieux s’opposent aux négociations avec les rebelles

Des évêques congolais membres de la Cenco le 23/6/2011 au centre Nganda à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Des chefs religieux réunis jeudi 12 juillet à Kinshasa, ont initié une pétition à adresser au secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-Moon, au conseil de sécurité des Nations unies et à ses membres permanents pour dire non à toute forme de négociation avec les « éternels criminels» en RDC, dont les mutins du M23, et refuser toute tentative de balkanisation du pays.

Dans ce document, ces chefs religieux exigent la répression des crimes commis par le Rwanda en RDC et l’arrestation de tous les criminels recherchés par la justice internationale.  Ce document se réfère au rapport du panel des experts des Nations unies qui cite le Rwanda comme pays qui soutient les rebelles du M23, le rendant de ce fait, selon ces chefs religieux, responsable de la situation qui prévaut à l’Est de la RDC.

Selon l’abbé Donatien Shole, secrétaire général adjoint de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) et porte-parole des chefs des confessions religieuses, les églises congolaises exigent que le gouvernement arrête « une fois pour toute l’invasion de la RDC, le pillage de ses richesses et le viol de la femme congolaise ». Ces chefs religieux réclament aussi « l’application, sans délai, de toutes les décisions des Nations unies en faveur de la paix en RDC».

  • Comment analyser cette déclaration des confessions religieuses ?

Invités:

  • Abbé Donatien Shole, premier secrétaire général adjoint de la conférence épiscopale nationale du Congo.
  • Maitre Hubert Efole, secrétaire général du Rassemblement Congolais pour la démocratie, RCD, parti de l’opposition.
  • Joseph Bangakya, président du parti politique Alliance des Démocrates Humanistes (ADH) et membre du bureau politique de la majorité présidentielle.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Vous pouvez laisser votre commentaire ou poser une question en nous écrivant à l’adresse suivante: [email protected]

Vous pouvez aussi nous appeler au numéro (+243) 818906678 ou  au (+243) 818906011, ou encore nous envoyer un SMS  au (+243) 810515778

N’oubliez pas de joindre  à tous vos messages un numéro de téléphone (+ le préfixe du pays où vous résidez) pour que nous puissions vous rappeler en cas de besoin.

Aussi, vous pouvez désormais réagir à cette émission en nous écrivant à notre page facebook dénommée dialogue entre congolais-Radio Okapi.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner