Fin de la session extraordinaire du Conseil supérieur de la magistrature

Placé sous le signe de l’éthique et de la discipline des magistrats, la session extraordinaire de l’assemblée générale du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) a clôturé ses travaux vendredi 24 août dernier, à la Cour suprême de justice.

Selon le président de cette structure, Jérôme Kitoko Kimpele, la session qui s’achève  consiste en l’amélioration des conditions de vie des magistrats, de ceux qui se considèrent comme des laissés pour compte longtemps sans promotion de grade.

Parmi les recommandations, les participants conviennent de se doter d’un budget propre. Ils recommandent au gouvernement  d’accorder des avantages sociaux aux magistrats pour éviter des réclamations non justifiées. Ils proposent également que soit incorporée dans le budget 2013 une prime à risque pour les magistrats éloignés et travaillant dans l’insécurité du fait de l’enclavement. Ils adoptent enfin, un critérium pour la désignation des 3 magistrats devant faire parti de la future Cour constitutionnelle.

Lors de la cérémonie d’ouverture de cette session du conseil supérieur de la magistrature, vendredi 17 août dernier, à la Cour suprême de justice, le président du CSM et premier président de la Cour suprême de justice (CSJ), Jérôme Kitoko Kimpele, a rappelé aux magistrats leurs devoirs et des sanctions disciplinaires prévues en cas de manquements dans leurs attributions. Il a notamment déploré la négligence ou le laxisme dans le traitement des dossiers qui leur sont confiés.

  • Comment analyser ces recommandations ?
  • Quel impact l’organisation de cette session extraordinaire du Conseil supérieur de la magistrature pourrait- il avoir sur le fonctionnement de la justice en RDC ?

Invités:

  • Me Kalala Mwena Mpala, Conseiller au Ministère de la justice en charge du processus de réforme de la justice.
  • Sambay Mutenda, Président du Syndicat autonome des magistrats du Congo. (Synamac)
  • Me Guy Mushata, Chargé des programmes « Lutte contre l’impunité » au Centre international pour la justice transitionnelle.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Vous pouvez laisser votre commentaire ou poser une question en nous écrivant à l’adresse suivante: [email protected]

Vous pouvez aussi nous appeler au numéro (+243) 818906678 ou  au (+243) 818906011, ou encore nous envoyer un SMS  au (+243) 810515778

N’oubliez pas de joindre à tous vos messages un numéro de téléphone (+ le préfixe du pays où vous résidez) pour que nous puissions vous rappeler en cas de besoin.

« Vous pouvez laisser un commentaire sur la page Facebook de l’émission Dialogue entre congolais-Radio Okapi

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner