Une nouvelle résolution de l'Onu contre les violences sexuelles en zones de conflit

Ban Kimoon, secrétaire général de l’ONU

Le conseil de sécurité des Nations unies a voté à l’unanimité lundi 24 juin 2013, la résolution 2106 sur « la violence sexuelle en zones de conflit ».

Cette résolution vient compléter  la résolution 1325 qui a statué sur la protection des femmes, la paix et la sécurité. La résolution reconnait aussi qu’une investigation et une documentation efficaces sur la violence sexuelle en zones de conflit sont essentielles pour traduire en justice des auteurs des violences et rétablir les survivantes dans leurs droits. Celles-ci doivent bénéficier d’un appui rationnel et soutenu pour augmenter le nombre de procès aboutissant à la condamnation des bourreaux.

Le Secrétaire Général  des Nations Unies, Ban-Ki-Moon qui a assisté à l’adoption, a démontré que ce  texte est un signal fort aux auteurs de crimes tenus pour responsables. Il a insisté sur l’obligation qui incombe aux autorités nationales et au Conseil de Sécurité de protéger les femmes et de lutter contre l’impunité.

En réaction, la ministre française des droits de la femme, et porte-parole du gouvernement français, Mme Najat-Vallaud Belkacem, a déploré le fait que « le corps des femmes est devenu un véritable champ de bataille ».  Pour elle, les violences sexuelles commises en période de conflit ne doivent en aucun cas tomber dans l’oubli ou rester impunies. La porte-parole du gouvernement français prône donc la poursuite d’actions concrètes contre les violences sexuelles dans les conflits. Ces actions doivent être fondées sur la prévention, la protection et les poursuites ; mais aussi la participation des femmes aux processus de paix et de reconstruction.

  • Quelle analyse faire de cette nouvelle résolution qui vient compléter la résolution 1325 qui a statué sur la protection des femmes, la paix et la sécurité ?

Invités:

  • Annie Kenda, Directrice des services juridiques au Ministère du genre, famille et enfant.
  • Solange Lwashiga, Secrétaire exécutive du Caucus des femmes congolaises du Sud-Kivu pour la paix.
  • Me Richard Bondo, Président de l’ONG Avocat Sans frontière/RDC. Il est conseil à la CPI et au tribunal spécial pour le Liban.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Vous pouvez laisser votre commentaire ou poser une question en nous écrivant à [email protected].

Vous pouvez aussi nous appeler au numéro (+243) 818906678 ou  au (+243) 818906011, ou encore nous envoyer un SMS  au (+243) 810515778.

N’oubliez pas de joindre à tous vos messages un numéro de téléphone (+ le préfixe du pays où vous résidez) pour que nous puissions vous rappeler en cas de besoin.

Vous pouvez laisser un commentaire sur la page Facebook de l’émission Dialogue entre congolais-Radio Okapi 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner