Situation sécuritaire très tendue au Nord-Kivu suite à l’activisme des groupes armés

Les localités de Kamango, Nyamilima, Kikingi, Kanyaruchinya, Rusayo et Mutaho, non loin de Goma, ont été le théâtre des affrontements le week-end dernier.

Des combats  opposent d’une part  les Forces armées de la République Démocratique du Congo aux rebelles du M23 à Mutaho, localité située à une dizaine de kilomètres de Goma.

Les rebelles ougandais de l’ADF/Nalu occupent pour leur part la localité de Kikingi, située dans le groupement secteur de Rwenzori, à plus ou moins 90 kilomètres au Nord-Est de la ville de Beni au Nord Kivu. Ils ont occupé ces positions après avoir été délogés de Kamango vendredi 12 juillet dernier par le FARDC. Selon des sources de la société civile de Beni, les rebelles Ougandais ADF Nalu et leurs allies, identifiés comme des éléments du groupe Al Shabab commettent des actes des pillages et des exécutions des civiles dans cette localité. Les responsables du premier secteur des FARDC basées à Beni indique que des dispositions sont prises pour neutraliser l’ennemi et sécuriser la zone.

Ces combats ont occasionné des conséquences néfastes pour la population civile. Il s’agit notamment de l’interruption de la campagne de vaccination contre la poliomyélite, des centaines de ménages qui ont trouvé refuge dans et autour de l’hôpital général de référence de Nyamilima et de plus de 50 mille déplacés qui ont fui en Ouganda.

  • Quelle analyse faire de cette situation et que faire pour y remédier ?

Invités:

  • Dr. Valérien Mbalutwirandi, Ministre de l’administration du territoire, ordre public, affaires coutumières et reconstruction du gouvernement provincial du Nord-Kivu.
  • Me Omar Kavota, Vice-président et porte-parole de la société civile du Nord-Kivu.
  • Jean-Jacques Wondo, Analyste politique et expert en questions sécuritaires. Il est l’auteur de l’ouvrage intitulé « Les armées au Congo Kinshasa : Radioscopie de la force publique aux Fardc »

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Vous pouvez laisser votre commentaire ou poser une question en nous écrivant à [email protected].

Vous pouvez aussi nous appeler au numéro (+243) 818906678 ou  au (+243) 818906011, ou encore nous envoyer un SMS  au (+243) 810515778.

N’oubliez pas de joindre à tous vos messages un numéro de téléphone (+ le préfixe du pays où vous résidez) pour que nous puissions vous rappeler en cas de besoin.

Vous pouvez laisser un commentaire sur la page Facebook de l’émission Dialogue entre congolais-Radio Okapi 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner