Comment résoudre les faiblesses du secteur minier congolais ?

Des creuseurs dans une mine artisanale de cassitérites, Sud Kivu, 2006.

Le secteur minier en RDC présente beaucoup de faiblesses qui handicapent son développement.

C’est ce que révèle un audit rendu public mardi 3 septembre 2013 à Kinshasa, par Price Waterhouse Coopers, un cabinet d’audit international. C`était à l`occasion de l’ouverture de l’atelier organisé par le ministre des mines, sur la validation du projet de plan d’action proposé par Price Water House Coopers.

Au nombre de ces faiblesses figurent, par exemple, le manque de qualifications pertinentes du personnel, l’insuffisance d’offre de formations techniques, la moyenne de personnel à l’âge de retraite, et la modicité des salaires dans certaines entités du secteur minier.

David Mwamba, auditeur à Price Waterhouse Coopers, recommande entre autres de mettre en place un système performant de gestion financière, de rajeunir le personnel, de le motiver et d’améliorer l’offre de formation.

  • Quelle analyse faire de ce rapport ?

Invités:

  • Léonide Mupepele, analyste et directeur général de Bicotim Sprl (une structure qui traite des questions liées aux mines, à la géologie et aux technologies industrielles)
  • Al Kitenge, analyste et stratège.
  • Franck Fwamba, fondateur et directeur général  de « Mining News Magazine ». Il est aussi consultant et expert minier

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Vous pouvez laisser votre commentaire ou poser une question en nous écrivant à [email protected].

Vous pouvez aussi nous appeler au numéro (+243) 818906678 ou  au (+243) 818906011, ou encore nous envoyer un SMS  au (+243) 810515778.

N’oubliez pas de joindre à tous vos messages un numéro de téléphone (+ le préfixe du pays où vous résidez) pour que nous puissions vous rappeler en cas de besoin.

Vous pouvez laisser un commentaire sur la page Facebook de l’émission Dialogue entre congolais-Radio Okapi

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires