Problématique des enfants dans les groupes armés au Nord-Kivu

Un groupe d’enfants recrutés dans un groupe armé (archive)/Photo Okapi

De passage à Goma au Nord-Kivu, Mme Leila Zerrougui, représentante spéciale des Nations-Unies en charge des enfants et des conflits armés, a déclaré mercredi 20 novembre 2013 que 25 à 30% des éléments des groupes armés sont des enfants.

Ces derniers subissent des graves violations de leurs droits et sont exploités sous diverses formes par des chefs de guerre. Elle a exigé aux chefs des groupes armés locaux et étrangers de libérer ces enfants, tout en cessant de leur infliger des souffrances.

Cette préoccupation de Leïla Zerrougui était au centre de la rencontre qu’elle a eu en tête-à-tête avec le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku dans son cabinet de travail, quelques temps après son arrivée à Goma. Au cours de son entretien avec le gouverneur de province, ils se sont mis d’accord pour multiplier les efforts afin d’extirper tous les enfants, encore nombreux dans les groupes armés.

Lors de la Journée mondiale de l’enfance placée cette année sous le thème « mettre fin à la violence contre les enfants », Mme Zerrougui, représentante spéciale des Nations-Unies en charge des enfants et des conflits armés, M. Kobler, chef de la mission de stabilisation des Nations Unies en République démocratique du Congo, et Mme Bentein, Représentante de l’UNICEF en RDC ont appelé à une meilleure protection des enfants affectés par la violence liée aux conflits en RDC.

  • Comment analyser cette déclaration de Mme Zerougui ?
  • Que faire pour mettre un terme au phénomène enfants dans les groupes armés ?

Invités:

  • Me Felaire Lutahishirwa,  vice-gouverneur du Nord Kivu
  • Joseph-Godet Kayembe, Président du Conseil d’administration de la Ligue pour la zone Afrique pour la promotion de l’enfant et de l’élève (Lizadel).
  • Me Jean Paul Lumbu Lumbu, Avocat et point focal de la coalition des partis politiques de l’opposition au Nord-Kivu. Il est aussi vice-président du parti libéral pour le développement (Pld).

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Vous pouvez laisser votre commentaire ou poser une question en nous écrivant à [email protected].

Vous pouvez aussi nous appeler au numéro (+243) 818906678 ou  au (+243) 818906011, ou encore nous envoyer un SMS  au (+243) 810515778.

N’oubliez pas de joindre à tous vos messages un numéro de téléphone (+ le préfixe du pays où vous résidez) pour que nous puissions vous rappeler en cas de besoin.

Vous pouvez laisser un commentaire sur la page Facebook de l’émission Dialogue entre congolais-Radio Okapi

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner