Enjeux de la présidence et l’adhésion de la RDC dans la zone de libre-échange du COMESA

Kinshasa, capitale de la  République Démocratique du Congo, abritera du 26 au 27 février le 17ème  sommet des chefs d’Etat et de gouvernements des pays membres du Marche commun de l’Afrique Australe et Orientale (COMESA).

Les travaux porteront, entre autres sur la consolidation du commerce à travers le développement de petites et moyennes entreprises. A l’issue de ces assises, la RDC va assurer la présidence de cette organisation.

Le ministre congolais de l’Économie et Commerce, Jean-Paul Nemoyato, estime que l’adhésion de la RDC au Marché Commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA) sera avantageuse pour l’économie congolaise. Elle apportera notamment des avantages douaniers aux commerçants opérant dans l’est de la RDC.

« Du point de vue économique, l’espace économique s’élargit. Par exemple, les opérateurs économiques du Nord-Kivu, du Sud-Kivu, du Maniema et de la Province Orientale, ils font leurs importations et leurs exportations via les pays de l’Est. Ce qui fait qu’il y a un certain nombre d’avantages douaniers dont ils vont bénéficier du fait d’un tarif extérieur commun appliqué à tous les pays [membres du Comesa]. Le coût de dédouanement des marchandises importées à travers cette région-là va naturellement baisser. Si le coût baisse, le prix de vente aux consommateurs va aussi baisser », explique le ministre congolais.

Selon lui, la RDC va également bénéficier d’un certain nombre d’infrastructures grâce à cette adhésion.

«Il y a aussi un certain nombre d’avantages en termes d’infrastructures. Il y a tout un fonds destiné à la mise en commun des infrastructures notamment de communication au niveau des pays membres. Ce qui fait qu’il y aura un corridor qui viendrait de Mombasa jusque dans la Province Orientale. Les infrastructures routières dans ce corridor peuvent bénéficier du financement du Comesa», souligne Jean-Paul Nemoyato.

Un projet de loi portant adhésion de la RDC à la zone de libre-échange du Comesa est en cours d’élaboration. Il sera bientôt adopté par le gouvernement avant d’être soumis au Parlement. A en croire le ministre congolais, l’adhésion de la RDC à cette zone de libre-échange économique présente beaucoup d’avantages pour l’économie congolaise.

  • Quelle lecture faire de ces travaux ?
  • Quels avantages la RDC pourrait tirer en adhérant à ce marché commun ?

Invités:

  • Daniel Mulenda Directeur de cabinet du ministre de l’économie.
  • Médard Mulangala Lwakabwanga, Député national honoraire et ancien rapporteur de la commission économique et financière de l’Assemblée nationale. Ancien ministre des mines et énergie. Il est président du parti politique Umr, un parti de l’opposition politique.
  • Michel Nsomwe, analyste et doctorant en sciences économiques

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Vous pouvez laisser votre commentaire ou poser une question en nous écrivant à [email protected].

Vous pouvez aussi nous appeler au numéro (+243) 818906678 ou  au (+243) 818906011, ou encore nous envoyer un SMS  au (+243) 810515778.

N’oubliez pas de joindre à tous vos messages un numéro de téléphone (+ le préfixe du pays où vous résidez) pour que nous puissions vous rappeler en cas de besoin.

Vous pouvez laisser un commentaire sur la page Facebook de l’émission Dialogue entre congolais-Radio Okapi

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner