Sylvain Lumu : « Il faut aboutir à une condamnation ferme des instigateurs de la disparition de Chebeya et Bazana »

Floribert Chebeya

1er juin 2010 -1er juin 2012, cela fait exactement deux ans depuis que Floribert Chebeya, directeur exécutif de la Voix des Sans Voix (VSV) a été assassiné. Son corps a été découvert sans vie le lendemain dans sa voiture dans la périphérie ouest de Kinshasa. Fidèle Bazana, le chauffeur et militant de droits de l’homme au sein de la VSV qui a vécu ses derniers instants avec Chebeya, a été déclaré mort par un jugement du tribunal de Grande instance de la Gombe. Jusqu’à ce jour, son corps n’a jamais été retrouvé.

A l’occasion des deux journées commémoratives de cette double disparition aujourd’hui, les défenseurs des droits de l’homme reviennent à la charge pour réclamer que justice soit rendue. Les organisations congolaises de défense des droits de l’homme estiment que le procès organisé n’a pas permis de faire la lumière sur les instigateurs et les mobiles de l’assassinat de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana. Elles comptent au besoin saisir les instances internationales « pour aboutir à une condamnation ferme des instigateurs de la double disparition de Chebeya et Bazana »

Sylvain Lumu, défenseur des droits de l’homme et secrétaire exécutif de la Ligue des électeurs s’entretient avec Jeff Ngoy.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner