Raymond Tshibanda: “Le plus important était de présenter à la partie rwandaise nos préoccupations”

Raymond Tshibanda, ministre congolais des Affaires étrangères. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Après la visite de deux jours à Kinshasa d’une délégation des responsables politiques et militaires du Rwanda conduite par la ministre rwandaise des Affaires étrangères Louise Mushikiwabo, Kinshasa et Kigali se sont engagés à pacifier l’Est de la RDC. Ces dernières semaines, la RDC a accusé son voisin rwandais de soutenir une mutinerie dans les provinces du Kivu. Des allégations que rejette la partie rwandaise.

Le ministre congolais des affaires étrangères, coopération internationale et de la francophonie explique le sens de l’acte d’engagement signé, mardi 19 juin à Kinshasa, entre les parties congolaise et rwandaise. Il affirme que la partie congolaise n’avait pas l’intention de faire accepter au Rwanda son implication alléguée dans la mutinerie du M23 aux Kivu mais “le plus important était de présenter à la partie rwandaise les préoccupations” de la RDC.

Raymond Tshibanda est interrogé par Donat Madimba.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner