Rombeau Fumany : « L’électricité est une marchandise qu’il faut acheter pour consommer »

Rombeau Fumany, conseiller en charge des stratégies et coordonnateur de la cellule de recouvrement spécial de la Snel le 2/08/2012 à Kinshasa, lors d’un point de presse. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

La Société nationale d’électricité (Snel) procède depuis quelques semaines au recouvrement des anciennes factures impayées de ses abonnés. Mais certains abonnés refusent de payer des factures entre les mains des agents de l’entreprise, les accusant de ne pas faire parvenir les sommes à la caisse. Invité de Radio Okapi ce vendredi 3 août, le Conseiller de l’administrateur délégué chargé de cette opération, Rombeau Fumany, assure que les agents chargés d’exécuter ce recouvrement sont munis d’un ordre de mission qu’ils doivent présenter en s’adressant aux clients.

Pour Rombeau Fumany, ce recouvrement était nécessaire au regard des difficultés financières que connaît la Snel.

« L’entreprise a des sérieux problèmes financiers alors qu’elle détient de nombreuses créances auprès des consommateurs d’énergie électrique », explique-t-il, ajoutant que les abonnés doivent comprendre que l’électricité est une marchandise comme le riz ou le poisson qu’il faut acheter pour consommer.

Rombeau Fumany est interrogé par Jacques Yves Molima.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner