Hervé Ladsous : « La brigade d’intervention va être un outil d’imposition de la paix »

Hervé Ladsous lors d’un point de presse le 10/09/2012 au quartier général de la Monusco à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le Conseil de sécurité des Nations unies a voté le jeudi 28 mars dernier, à l’unanimité, la résolution 2098 créant la « brigade d’intervention » qui doit combattre les groupes armés en RDC. Hervé Ladsous, secrétaire général adjoint de l’Onu chargé des opérations de maintien de la paix, est l’invité de Radio Okapi ce lundi. Pour lui, cette brigade s’inscrit dans le cadre « d’un paysage plus global ». « Il s’agit d’essayer de tout faire pour éviter que ne se reproduise ce cycle récurrent des violences tous les deux ou trois ans. Les mêmes causes entraînant les mêmes effets », explique-t-il.

« C’est la raison pour laquelle le secrétaire général des Nations unies a formulé toutes ces propositions qui s’intègrent autour de l’accord cadre qui a été signé à Addis-Abeba le 24 février », poursuit-il, ajoutant :

« C’est dans ce contexte que s’insère la brigade d’intervention qui est un outil qui, pour la première fois, va être un outil d’imposition de la paix puisqu’il s’agit de neutraliser les groupes armés, d’empêcher leur expansion, […] ».

Hervé Ladsous est interrogé par Maha Fayek de la Radio des Nations unies à New York.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner