Philippe Biyoya: «On sent aujourd’hui l’absence d’un leadership en Afrique»

Une vue de quelques Chefs d’Etat Africain lors du sommet de 3 bassins ce 3/06/2011 à Brazzaville.

L’Union africaine totalise 50 ans samedi 25 mai. Cette organisation a toujours condamné les combats qui opposent, depuis une année dans le Nord-Kivu, les Forces armées de la RDC (FARDC) aux rebelles du M23.

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine exprime régulièrement sa préoccupation face aux conséquences humanitaires de ces affrontements ainsi que son indignation face à « la violence continue dirigée contre les femmes dans l’Est de la RDC ».

L’invité de Radio Okapi de ce matin, Philippe Biyoya, politologue et professeur des Relations internationales dans plusieurs universités de Kinshasa, explique que l’Afrique manque actuellement un leadership qui, aux années 60, avaient amené le continent à l’indépendance.

«L’OUA a travaillé pour que l’Afrique soit politiquement décolonisée mais actuellement il reste un combat qui ne figurait peut-être pas dans l’agenda du départ c’est le défi de l’économie et de la technologie », a déclaré Philippe Biyoya.

Philippe Biyoya répond aux questions de Richard junior Kamunga.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner