Maker Mwangu s’exprime sur la bancarisation de la paie des enseignants

Maker Muangu, ministre de l’EPSP, ce 3/3/2011 lors de la remise officielle des diplômes aux lauréats des examens d’Etat édition 2006 à Kinshasa.

Deux semaines après la rentrée scolaire 2013-2014 en RDC, certaines écoles du Katanga, du Kasaï-Oriental, du Bandundu, de l’Equateur et du Nord-Kivu n’ont pas encore ouvert leurs portes. Dans certains territoires, les enseignants exigent le paiement des arriérés de salaire avant de reprendre les cours. Dans d’autres, c’est l’insécurité qui empêche la reprise des cours.

Invité de Radio Okapi ce matin, le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP), Maker Mwangu Famba, a indiqué que le gouvernement a levé l’option d’allouer 70% de la paie des enseignants à la Caritas Congo pour résoudre les difficultés liées à la bancarisation de la paie dans certains territoires.

Selon lui, la paie des enseignants se déroule normalement malgré les arriérés des mois de mai, juin et juillet.

«La bancarisation est une grande réforme du gouvernement qui se fait avec la grande satisfaction des enseignants», a affirmé le ministre de l’EPSP.

Maker Mwangu répond aux questions de Michel Kifinda Ngoy.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner