Pascal Simon : « La RDC n’est pas massivement contaminée par les mines antipersonnel »

Des enfants entrain de brandir une banderole lors de la journée internationale anti-mines à Bukavu, 04/2011. Photo Monusco

Les  résultats de l’enquête nationale sur « la contamination des mines antipersonnel et des armes à sous munitions ont été présentés la semaine dernière à Kinshasa ».

L’objectif de cette enquête était de permettre à la RDC de disposer de données fiables et complètes sur la contamination par mines et armes à sous munitions. 

Pascal Simon, le directeur de l’UNMACC (Centre de Coordination de la Lutte Anti-mines des Nations Unies) parle de ces résultats et des principaux défis de la lutte anti-mines en RDC.

« La RDC n’est pas un pays massivement contaminé par les mines antipersonnel. C’est qui est une bonne nouvelle. Cela veut dire que dans les prochaines années si on s’organise bien et si on parvient à mobiliser les ressources nécessaires on pourra émiliner totalement la contamination par mines antipersonnel », affirme Pascal Simon.

Il s’entretient avec Jean-Pierre Elali Ikoko.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner