Le notaire camerounais Abdoulaye Harissou parle de la création du notariat libéral en RDC

Palais du peuple, le parlement à Kinshasa, 2007.

Le parlement congolais a invité des experts notaires des pays francophones dont la France et le Cameroun à Kinshasa. Ils travaillent pour aider la République démocratique du Congo (RDC) à parfaire le projet de loi sur la création du notariat libéral de type continental. Pour élucider ce concept « nouveau et révolutionnaire pour les Congolais », Radio Okapi reçoit mercredi 2 avril le secrétaire général de l’association du notariat francophone, Abdoulaye Harissou. Il indique que le notariat est « un service public et que tout le monde peut l’exercer ».

« Le notaire un officier public, un auxiliaire de la justice à qui l’Etat délègue une parcelle de ses pouvoirs pour dresser des actes authentiques. Ces actes sont considérés comme des jugements rendus par les tribunaux en dernier ressort », explique Abdoulaye Harissou.

Qu’est-ce que ce service apporte en RDC ? Quelle qualification avoir pour exercer ce métier ? Quand recourir au notaire et quand recourir à la justice ?

Abdoulaye Harissou répond à toutes ces questions dans cet entretien avec Michel Kifinda.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (87)
Ebola (84)
RDC (75)
Elections (67)
élection (62)
FARDC (47)
Beni (43)
Monusco (41)
Opposition (33)
ADF (30)
FCC (28)
Vclub (27)
Caf (23)
Léopards (20)
Mazembe (20)
Linafoot (20)