Modeste Bahati : « On ne peut pas cautionner des licenciements égoïstes »

Modeste Bahati Lukwebo, ministre congolais de l’Emploi, du Travail et de la Prévoyance sociale, lors du lancement des travaux de 38è session ordinaire du Conseil d’administration du Centre régional africain d’administration du travail (Cradat) le 12/03/2014 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le ministre de l’Emploi, Travail et de la Prévoyance, Modeste Bahati, est l’invité de Radio Okapi ce jeudi 10 avril. Il a suspendu mardi dernier deux inspecteurs de travail. Il s’agit de l’inspecteur général de travail intérimaire, Sitibo Mayamona Edouard et l’inspecteur principal de première classe, Lomwanga Lindenge Justin.

Ces deux inspecteurs sont accusés d’avoir cautionné le licenciement abusif de quatre-vingts agents de la société Eryns DRC SARL, sous-entrepreneur de la société minière Banro Congo Mining SARL, dans la province du Sud-Kivu.

« Je n’autorise pas ce licenciement. On ne peut pas cautionner des licenciements égoïstes. Pour leur propre poche, on ne peut pas accepter que des Congolais perdent leurs emplois », affirme Modeste Bahati.

Le ministre de l’Emploi explique la situation des licenciements massifs à Banro et à la Marsavco dans cet entretien avec Innocent Olenga.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner