Abderrahmane Sissako plaide pour l’émergence du cinéma africain

Première édition des Ateliers actions Kinshasa/Ph. droits tiers.

Le cinéaste mauritanien Abderrahmane Sissako est en course pour la palme d’or à la 67è édition du Festival international du film de Cannes (France) avec son film intitulé : «Timbuktu». Ce film relate la terreur observée pendant l’occupation djihadiste de Tombouctou, une ville malienne.

Invité de Radio Okapi ce matin, ce cinéaste mauritanien invite les pays africains à promouvoir une politique culturelle censée contribuer au développement du continent.

«Le cinéma africain n’est pas vivant. Les Africains ne sont pas souvent présents au Festival de Cannes et il faut que des efforts soient fournis pour soutenir la production cinématographique dans le continent», a-t-il exhorté.

Abderrahmane Sissoko parle de son film au micro d’Ascain Zigbia Tayoro.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner