Willy Makiashi : «une confusion totale délibérée s’est installée dans les attributions des maisons de placement»

Sous la tante des Nations Unies, des démandeurs d’emploi préparent leurs dossier ce 5/5/2011 à Kinshasa, lors de la foire de l’emploi organisée par la MONUSCO. Radio Okapi/ John Bompengo

Quarante-neuf maisons de placement privées ont été interdites d’exercer à Kinshasa depuis novembre 2014. Mais ces agences de sous-traitance continuent d’exercer en dépit de cette mesure gouvernementale. Radio Okapi en parle ce mercredi 1er avril avec le vice-Premier ministre en charge de l’Emploi, Willy Makiashi. Il indique que « les démarches sont entamées pour résoudre ce problème ».

Selon lui, il fallait d’abord cerner le problème avant d’y apporter la thérapie : « Aujourd’hui, nous avons découvert le problème : il y a une confusion qui s’était délibérément installée concernant l’interprétation des textes ».

Le ministre de l’Emploi note que les services privés de placement sont organisés par le code de travail en son article 207 comme organes de collaboration étroitement liés à l’Office national de l’emploi (Onem) à qui revient l’organisation du marché de l’emploi en RDC. Après cette confusion, le gouvernement travaille « pour clarifier les attributions des uns et des autres ».

Willy Makiashi s’entretient avec Innocent Olenga.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner