Solange Lwashiga plaide pour la parité Homme-Femme sur les listes électorales

Des femmes candidates aux législatives 2011, lors d’un atelier de formation au Pnud le 26/09/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Basée à Kinshasa, au Nord et Sud-Kivu, la Synergie des organisations de la société civile plaide pour la révision de l’article 13 alinéa 4 de la loi électorale qu’elle qualifie d’anti constitutionnelle. Cet alinéa stipule que s’il y a une liste sur laquelle il n’y a pas de noms de femmes comme candidate, ce n’est pas un motif pour rejeter cette liste.

Invitée de Radio Okapi ce matin, la coordinatrice de cette structure, Solange Lwashiga considère que cet article a un caractère discriminatoire face à la mesure de parité homme-femme sur les listes électorales.
«Cette disposition discriminatoire ouvrirait une porte à certains responsables des partis politiques à présenter de listes qui ne contiennent pas de femmes sous prétexte qu’il n’y a pas de femmes dans les partis politiques», a-elle indiqué.
Solange Lwashiga répond aux questions de Michel Kifinda Ngoy.​

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner