Lubumbashi: l’ONG ACIDH dénonce la faiblesse de la loi contre les violences sexuelles

La nouvelle loi contre les violences faites aux femmes présente quelques faiblesses qui rendent parfois difficile son application. C’est le cas de la disposition portant sur les circonstances atténuantes en cas de viol. La question a été débattue au cours d’un atelier organisé cette semaine à Lubumbashi par la section des Droits de l’Homme  de la Monuc et l’ONG Action Contre l’Impunité pour les Droits de l’Homme. Jody Nkashama s’entretient sur le sujet avec Emmanuel Umpula, secrétaire exécutif de l’ACIDH (Action Contre l’Impunité pour les Droits de l’Homme).

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner