Certains chefs d'Etat africains procèdent aux modifications intempestives des constitutions pour être candidats à l’élection présidentielle dans leurs pays sans limitation de mandats.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

- Quelle est votre réaction face à ce phénomène ?

- Est-ce que cette façon de faire favorise le développement de la démocratie en Afrique?

Invité:rn rn- Ambroise Kamukuny : Professeur de droit public dans plusieurs université du pays,et batonnier au bareau de Kananga au Kasaï Occidental.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner