RDC: les avortements provoqués dans la clandestinité


Solange Gondo, gynécologue ©Radio Okapi

Les avortements clandestins provoqués touchent 30% des filles de moins de 20 ans en RDC, selon le programme national de santé de la reproduction.
L’OMS estime à environ trois cent mille, le nombre des femmes qui meurent chaque année en Afrique  de suite des avortements provoqués et clandestins.

Dans la plupart de cas, ces avortements sont pratiqués dans des structures médicales de fortune par un personnel non compétent, entraînant souvent pertes en vie humaine.

  • Quelle est la situation chez vous ?
  • Que faire pour lutter contre cette pratique ?

Invitée: Dr Solange Gondo, gynécologue.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner