Rébellion du M23: Ingele Ifoto plaide pour la réorganisation des FARDC

Le président national de la Dynamique pour la démocratie au Congo (DDC), Ingele Ifoto, a indiqué, samedi 14 juillet, qu’ «il n’y a pas plusieurs voies pour mettre un terme à la situation qu’endure la population congolaise de la province du Nord-Kivu», que la réorganisation efficiente des forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC). Beaucoup de reformes ont eu lieu dans ce secteur, mais les résultats ne sont pas visibles, a-t-il déploré.

Lors d’une conférence de presse, samedi, à Kinshasa Ingele Ifoto a posé une série de questions au gouvernement de la RDC:

«Pourquoi depuis tout ce temps nous n’avons pas eu une armée ? Mettre fin à cette situation suppose que notre armée monte en puissance. Pourquoi avons-nous mis beaucoup de temps pour construire notre armée ?(…) Pourquoi sommes-nous passé par le mixage?»

Pour lui, la Monusco n’est pas venue faire la guerre en RDC. «Ce n’est pas une force d’intervention, mais d’appui. Où est passée notre armée ?», a-t-il poursuivi, faisant allusion aux récents bombardements que les casques bleus onusiens ont effectués sur les positions de la rébellion du M23 au Nord-Kivu.

«En tout cas, il y a beaucoup de complicités dans cette affaire», a insinué Ingele Ifoto, sans d’autres précisions.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner