Reprise du procès des 44 militaires accusés de crimes de guerre à Minova

Le procès des quarante-quatre militaires, accusés de crimes de guerre par viols et par pillages ainsi que de meurtre et assassinats à Minova et ses environs, a repris vendredi 28 mars à la cour opérationnelle militaire. Il avait été interrompu pendant deux semaines sur demande de la partie civile et du ministère public en vue de préparer respectivement la plaidoirie et le réquisitoire; une phase capitale selon le premier président de la cour opérationnelle militaire.

Ces militaires comparaissent depuis le 20 décembre 2013 pour des faits commis entre le 20 et 30 novembre dernier à Minova, lors du retrait des Forces armées en RDC (FARDC) de la ville de Goma.

Depuis le début de l’instruction de cette affaire, la défense a clamé l’innocence des prévenus; demandant à la cour leurs acquittements. Selon elle, les griefs mis à charge de quelques prévenus n’ont pas été jusque là démontrés en fait comme en droit.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner