Parc présidentiel de la N'sele: l’ICCN démolit les constructions anarchiques


Destruction des maisons anarchiques au parc présidentiel de la N'Sele

L’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN)  procède  depuis une semaine à  la  destruction  des constructions anarchiques, érigées dans le parc présidentiel de la N’Sele. Cette opération  menée  par la brigade de démolition de l’hôtel de ville de Kinshasa.

L’administrateur délégué général de l’ICCN est  descendu  lui-même  sur  ce  site,  situé dans la commune de la N’Sele.  

Selon Cosma Wilungula, l’ADG de l’ICCN, le domaine présidentiel de la N’sele n’a pas perdu son statut de parc.
Toutes les constructions anarchiques érigées dans l’enceinte de ce parc entre la rivière Lingudu et la cité agro industrielle doivent être démolies, selon une décision du Premier ministre.

Car, indique la même source, sur 3 500 ha de superficie, plus de 3 000 ha de ce parc ont été spoliés par des tierces personnes. Cette occupation, ajoute l’Adg de l’ICCN, constitue une violation de loi.

Seule la concession de 5ha, loti, par l’ONG SOS enfant est exemptée de cette destruction.

Un partenariat a été établi entre l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN) et cette structure dont l’objectif est d’encadrer les enfants vulnérables, à travers entre autre le reboisement et la conservation de la nature.

D’ici la fin de l’année, le parc présidentiel de la N’Sele sera repeuplé d’espèces animales végétales et animales pour sa relance, indiquent les sources de l’ICCN.

En entendant, ce parc est déjà réouvert au public kinois pour leur tourisme.

Pour rappel, ce parc a été crée en 1983 par une ordonnance présidentielle.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner