Les Chinois projettent de produire le jatropha en RDC

Une entreprise chinoise du Groupe Greater KingDom envisage de cultiver le Jatropha, une plante qui produit des graines oléagineuses tel que le soja, dans quatre provinces de la RDC. Mais, elle pose certaines conditions au goucernement congolais. Le ministre du Développement rural, Yangya Undji, qui l’a annoncé jeudi 13 janvier à Radio Okapi. 

Le Groupe Greater KingDom compte cultiver cette plante précisément au Bas-Congo (Banana et Matadi), au  Katanga (à Lubumbashi), au Nord-Kivu (Goma) et au Sud-Kivu (Bukavu). 

Cette entreprise chinoise pose, toutefois,  trois conditions avant la production du jatropha en RDC: 

  • un minimum de sécurité dans les sites champêtres,
  • une superficie de 10 000 hectares par province concernée et
  • l’exonération de ses équipements. 

Par ailleurs, en ce qui concerne l’espace cultivable, le ministre Undji a laissé entendre que cela ne posait pas de problème. 

Car, a-t-il poursuivi, en République démocratique du Congo, les forêts couvrent environ 145 millions d’hectares soit plus de 60 % du territoire national, dont 86 millions d’hectares de forêts humides ou près de 40 % du territoire national. 

Environ 60 millions d’hectares de forêts humides sont en théorie exploitables par l’industrie du bois.  

Pour ce qui est de l’exonération des équipements de l’entreprise chinoise, il promet de  prendre contact avec son homologue des Finances. 

Le Jatropha retient l’humidité et lutte contre l’érosion des sols. 

A partir de ces graines, l’on extrait l’huile capable de servir de biocarburant. 

En outre, d’après certains scientifiques, le carburant écologique, que cette plante fournit, contribue à la préservation de l’environnement.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner