Ituri: les habitants s’opposent au renouvellement de la garantie de la concession acquise par Enera

Troncs d'arbres dans la concession Safbois à Djabir, prêt de Isangi, dans la province orientale, 2005.Troncs d’arbres dans la concession Safbois à Djabir, prêt de Isangi, dans la province orientale, 2005.

Troncs d'arbres dans la concession Safbois à Djabir, prêt de Isangi, dans la province orientale, 2005.

Les habitants du groupement Makumu dans le territoire  de Mambasa (Province Orientale) refusent de renouveler la garantie d’une concession de plus de 52 000 hectares attribuée à l’Association des raffineurs d’Enzime (Enera). C’est ce qu’ont indiqué, ce jeudi 12 mai, des sources locales.

Au cours d’une rencontre initiée la semaine dernière par le gouvernement provincial entre les deux parties à Makumu, les membres de ce groupement ont reproché à cette société d’exploitation forestière de n’avoir réalisé aucun projet d’intérêt communautaire depuis 1982.

Un député provincial, élu du territoire de Mambasa, a déclaré que cette société n’a construit qu’une école primaire, après 29 ans d’exploitation de la concession.

Enera n’a donc pas honoré ses engagements vis-à-vis de la population locale, a-t-il soutenu. Il s’agit notamment de:

  • la réhabilitation du tronçon routier Biaka-Tutura et
  • la construction du bureau de la chefferie, des hôpitaux et centres de santé modernes.

Par conséquent, les membres du groupement de Makumu s’opposent au renouvellement de contrat en refusant de signer un nouveau cahier des charges avec Enera.

Avec l’essor démographique, les autochtones manquent d’espace pour leurs champs, indiquent-ils.

Ils réclament qu’une partie de la concession de la société Enera soit accordée à la population locale.

Aucun compromis n’est trouvé jusque-là.

Le gouvernement congolais avait posé quatre conditions pour obtenir les nouvelles autorisations d’exploitation. Les exploitants forestiers devaient entre autre ne pas être en conflit avec les communautés locales.

Selon l’administrateur du territoire de Mambasa, Enera s’est engagée à:

  • construire trois centres de santé et trois écoles primaires,
  • réhabiliter les routes et
  • prendre en charge les frais de certains étudiants de ce groupement.

Le directeur d’Enera, pour sa part, a refusé de se prononcer sur cette affaire. Selon lui, ce dossier est entre les mains des autorités congolaises, sans les préciser.

A lire aussi:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner