Les ravins menacent de fendre la route Mbuji-Mayi - Mwene-Ditu

Une vue aérienne de la ville de Mbuji-Mayi, chef-lieu de la province du Kasaï-Oriental (RDC).  Panoramio.com/Ph. VINCENT FrancoisUne vue aérienne de la ville de Mbuji-Mayi, chef-lieu de la province du Kasaï-Oriental (RDC). Panoramio.com/Ph. VINCENT Francois

Une vue aérienne de la ville de Mbuji-Mayi, chef-lieu de la province du Kasaï-Oriental (RDC). Panoramio.com/Ph. VINCENT Francois

Des ravins menace de fendre, à plusieurs endroits, la route la nationale n° 1 sur son tronçon Mbuji-Mayi – Mwene-Ditu au Kasaï Oriental. Les usagers de la route ont déploré, ce samedi 17 décembre, la détérioration de cette voie publique, malgré les frais de péage imposés à chaque véhicule.

Les ravins sont constatés notamment à la sortie de Mbuji-Mayi au niveau du péage, à Tshitenge, à Miya, à Kabwe et à Ntalanga.

Lors de sa visite ce vendredi, le gouverneur Alphonse Ngoyi Kasanji a demandé à certains propriétaires de parcelles se trouvant le long de la route aux endroits les plus détériorés d’ouvrir un passage de servitude aux véhicules, en attendant le début des travaux de réhabilitation.

Mais, les experts de l’Office des routes ont estimé qu’il fallait des moyens importants, sans les préciser, pour réhabiliter de cette route.

Pour prévenir le danger, l’Office a posé quelques signaux le long de la route, afin d’alerter les conducteurs à réduire la vitesse à ces endroits dangereux.

Malgré cela, les usagers de cette route ont souhaité que le fonds de péage soit réellement utilisé pour mettre la route en bon état.

A ce sujet, le ministre provincial de Travaux publics infrastructures (TPI), Marcel Mbikayi, a précisé que les fonds de péage ont plutôt servi de réhabiliter la route de l’université.

Pour lui, cette route est à la charge du gouvernement central et que son état  préoccupe également le gouvernement provincial.

Pour certains habitants de Mbuji-Mayi, la coupure de cette route peut entrainer plusieurs conséquences sur la ville, notamment le manque des produits manufacturés et vivriers.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner