Goma: une nouvelle stratégie pour lutter contre la maladie des bananiers

 Pour lutter contre le « wilt bactérien »,  une maladie qui attaque les bananiers au Nord-Kivu, la FAO est en train d’expérimenter une nouvelle approche appliquée en Ouganda. Ce traitement exige que les producteurs puissent enlever tous les bourgeons mâles tous les deux jours.

A cet effet,  près de cent cinquante producteurs ont déjà été formés le week-end dernier, à l’utilisation  de cette approche ougandaise à Bweremana, dans le territoire de Masisi. 

Le gouvernement provincial du Nord-Kivu a demandé à tous les partenaires de s’impliquer dans cette lutte afin d’éradiquer cette maladie.

 Selon Mike Robson, spécialiste des maladies des plantes à la FAO qui a facilité les échanges techniques entre les parties ougandaise et congolaise, les premiers résultats de l’application de cette méthode sont attendus dans les six prochains mois.

 Nzanzu Kasuvita, ministre provincial de l’Agriculture, a pour sa part reconnu que  le  travail  restait  encore à faire pour sensibiliser tous les acteurs et les partenaires dans la sécurité alimentaire. Ces derniers doivent mettent en priorité la lutte contre cette  bactérie qui ravage les bananiers. Car, a-t-il signalé, la banane est le deuxième aliment le plus consommé au Nord-Kivu après le manioc.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner