Bandundu : des exploitants artisanaux violent la suspension de l’exploitation forestière

Un engin prêt à transporter des grumes provenant de la forêt équatoriale en RD Congo pour une exportation. Radio Okapi / Ph. Bompengo

Le point focal du réseau Ressources naturelles dans le Bandundu, Denis Impiti, a accusé mercredi 13 juin des exploitants artisanaux de violer la suspension de l’exploitation forestière dans cette province. Selon lui, un moratoire signé par le président de la République suspend cette exploitation jusqu’à la fin de délivrance des titres d’exploitation.

Denis Impiti affirme par ailleurs que ces exploitants ne sont artisanaux que de nom. Ils utilisent, selon lui, du matériel industriel comme des grues et des tronçonneuses de grande capacité pour couper d’énormes volumes de bois.

Selon ce responsable du programme gouvernance et transparence dans le secteur forestier dans le Bandundu, ces exploitants brandissent des documents délivrés par l’administration centrale du ministère de l’Environnement.

D’autre part, il affirme que cette exploitation artisanale ne profite pas aux communautés locales parce que leur responsable ne signe pas de cahiers de charges comme les autres sociétés dont les titres ont été validés par la commission interculturelle.

La RDC a signé en 2005 un moratoire suspendant l’exploitation industrielle du bois jusqu’à la réattribution des espaces forestiers aux différents expoitants, l’objectif étant de minimiser les risques de déforestation à l’origine des gaz à effet de serre.

Selon l’ONG Greenpeace, plusieurs exploitants industriels se déguisent en exploitants artisanaux pour contourner cette suspension.

Lire aussis sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner