Kasaï-Oriental : un chef Maï-Maï sème la terreur dans une réserve naturelle à Katakokombe

Okapi avec sa langue en captivité dans la réserve de faune à Okapi, 2006.

Un groupe Maï-Maï non autrement identifié sème la terreur dans le territoire de Katakokombe, au Kasaï-Oriental. L’administrateur de ce territoire l’a affirmé à la délégation conjointe Monusco-Gouvernement provincial en mission mercredi 7 novembre dans cette partie du district du Sankuru. Selon lui, certaines parties de ce territoire sont désormais incontrôlables et ingérables.

Le chef Maï-Maï, connu sous le pseudonyme « Koms », opère à la limite de cette province avec celle du Maniema.

Il disposerait d’une dizaine d’hommes et de plusieurs armes de guerre qui lui permettrait, entre autres, de braconner dans cette partie du territoire de Katakokombe.

Cet espace, où vivent des okapis, des bonobos et des paons a pourtant été décrété « réserve naturelle » de la Lomami par le gouvernement.

La population des localités sous contrôle de ce groupe Maï-Maï ne sait plus se déplacer librement vers les secteurs environnants.

L’administrateur du territoire de Katakokombe, Albert Olamba, dit ne pas disposer de moyens suffisants pour reprendre le contrôle total de son secteur.
Selon lui, la police du territoire dispose de moins de cinquante éléments, dont la plupart sont invalides.

Le gouverneur de province Alphonse Ngoyi Kasanji, qui s’est dit choqué par cette situation, s’est engagé à mettre sur pied une commission ad hoc pour le rétablissement de l’autorité de l’Etat dans cette partie du Kasaï-Oriental.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Irumu: des hommes armés s’attaquent aux paysans du mont Hoyo

Katanga: des déchets toxiques et la pêche artisanale menacent le lac Kyangalele

Ituri : la Société civile dénonce l’occupation du groupement Andisenge par des braconniers

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner