Kinshasa : des supermarchés continuent d’utiliser des sachets non biodégradables malgré l'interdiction du gouvernement

Des conteneurs en plastique flottant sur la rivière Kalamu non loin de l’avenue Bongolo dans la commune de Kalamu à Kinshasa constituent une pollution de l’environnement. Ph. Radiookapi/Innocent Olenga

Plusieurs supermarchés de Kinshasa continuent à vendre leurs produits dans des emballages en plastique non biodégradables avec leurs logos et marques, malgré l’interdiction de la fabrication et de l’utilisation de cette matière par le gouvernement de la République. Les responsables de ces magasins ont affirmé, vendredi 15 février à Radio Okapi, qu’ils n’avaient pas été notifiés officiellement par l’autorité publique. D’autres estiment par ailleurs que cette mesure ne concerne que les fabricants.

Les responsables de ces supermarchés ont indiqué que la non-utilisation de ces emballages ne dépendra que de leurs fournisseurs qui continuent à en fabriquer.

De leurs côtés, les autorités de la société Intra Plaste, l’un des fabricants des plastiques non biodégradables, ont déclaré qu’ils ne fabriquent plus ces sachets depuis novembre 2012.

Le ministre de l’Industrie, Petites et moyennes entreprises, Rémy Musungayi, avait interdit depuis le 21 août 2012 l’importation, la fabrication et l’utilisation des sachets en plastiques. Il avait ensuite accordé un moratoire de trois mois aux fabricants de cette matière. Ce délai avait expiré le 21 novembre de la même année.

Au début de cette année, le ministre Rémy Musungayi avait également demandé à la Police nationale congolaise de l’accompagner pour faire appliquer cette mesure.

Le commissaire de la police ville de Kinshasa explique pour sa part que la police ne joue que le rôle d’accompagnement dans cette opération. Pour le Général Oleko, la traque des récalcitrants ne dépend que des agents du ministère de l’industrie.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner