Nord-Kivu : la réserve naturelle de Kalikuku envahie par des cultures, selon la Société civile

Rivière dans le parc national de la Salonga, Forêt équatoriale, 2005.

La Société civile de Lubero dénonce l’installation de diverses cultures dans la réserve naturelle de Kalikuku, à environ 12 Km de Lubero, dans le Nord-Kivu. Selon cette structure, des champs occupent treize pourcent de cette réserve riche en espèces végétales et animales. Le gouverneur de province a décidé de suspendre l’administrateur de ce territoire en attendant les résultats des enquêtes sur la spoliation et la déforestation de cette réserve.

Au total, ce sont trente-trois hectares de terrain sur les deux-cent cinquante de la réserve qui sont envahis par diverses cultures.

Dans un rapport publié en décembre dernier, la Société civile de Lubero affirme que ces cultures ont fait disparaitre certaines espèces végétales et animales rares, notamment des cercopithèques et des écureuils.

Toujours selon la même source, cent vingt-cinq eucalyptus ont aussi été coupés le long de la route entre Alimbongo et Lubero centre, sur environ 50 kilomètres.

Les acteurs de cette structure, impliqués dans la protection de l’environnement, invite les autorités à poursuivre et sanctionner les auteurs de cette «grave» déforestation.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Katanga: des experts appellent à la conservation de la forêt de Miombo

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner