Parc des Virungas : l’ICCN accorde 2 mois aux autochtones pour récolter leurs champs

Vue du Rwenzori (Ruwenzori), Virunga, 2005.

Les communautés locales de Kibirizi, qui ont cultivé dans le Parc des Virungas, ont deux moins pour enlever leurs cultures avant leur destruction par l’Institut congolais de conservation de la nature (ICCN). Les deux parties sont parvenues à cet accord vendredi 8 novembre après 3 jours de manifestations organisées par les habitants de cette localité située à une centaine de Km de Goma, dans le Nord-Kivu, après que l’ICCN a commencé à détruire leurs cultures. Ces autochtones exigent aussi que les limites du parc soient reprécisées.

L’ICCN avait déjà commencé lundi à dévaster les cultures de haricots, maïs, soja ou arachides semés à au moins 12 Km à l’intérieur du parc, entre la station de la Rwindi et Kiberizi, par quelque 50 000 habitants de Kibirizi.

L’opération était exécutée par des militaires et des gardes de parc de l’ICCN accompagnés des centaines de jeunes de Vitshumbi et Kanyabayonga, recrutés par cet institut.

En réaction, les habitants de Kiberizi avaient violemment manifesté pendant trois jours, mardi, mercredi et jeudi. Selon eux, les limites ne sont pas précises entre la chefferie et le parc.

De leur côté, les responsables de l’ICCN accusent plutôt ces autochtones d’avoir profité de la période d’insécurité sur l’axe Kiwanja-Rwindi-Kiberizi pour envahir le parc.

Si l’ICCN accorde deux mois aux habitants pour récolter leur culture, ces derniers exigent, de leur côté, que les limites du parc dans ce secteur soient reprécisées.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Beni : le calme revient à Kasindi-Lubiria après des manifestations des paysans

Nord-Kivu : une association rurale plaide pour les droits des riverains du parc des Virunga

Nord-Kivu: un conservateur du parc des Virunga libéré après 17 jours de détention

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (86)
Ebola (84)
RDC (74)
Elections (67)
élection (63)
FARDC (48)
Beni (45)
Monusco (42)
Opposition (33)
ADF (32)
FCC (28)
Vclub (26)
Caf (23)
Léopards (20)
Linafoot (20)
Mazembe (19)