Début de la campagne de reboisement dans plusieurs villes de la RDC

Une jeune fille plante un arbre le 5 juin 2012 à Kinshasa dans le cadre du programme “Initiative save tomorrow”

Le service de l’Environnement et conservation de la nature de l’Ituri, a lancé, jeudi 5 décembre, la campagne de reforestation à Bunia. La même opération a été lancée à Kinshasa, Uvira et Kindu, dans la cadre de la célébration de la journée nationale de l’arbre, placée cette année sous le thème «Planter un arbre est l’affaire de tous».

Lors de cette campagne, chaque habitant devra planter un arbre dans la cité de Bunia pour la reboiser. Une initiative prise par le service de l’environnement de l’Ituri (Province Orientale). Beaucoup d’arbres ont été en effet coupés dans la cité et ses environs, notamment pour construire des maisons.

Des vendeurs des bois rapportent qu’il y a moins de dix ans, les habitants de Bunia se ravitaillaient en bois de chauffe dans un périmètre de moins de 25 kilomètres. Aujourd’hui, il faut foncer à plus de 40 kilomètres.

Même le bloc forestier, planté à dessein par les colonisateurs belges sur le mont bleu, a disparu, ajoutent-ils. « Il fait plus chaud à Bunia aujourd’hui qu’il y a plus de cinq ans », déclarent les mêmes vendeurs.

Des plantules à l’Unikin

A Kinshasa, le Fonds forestier national (FFN) a lancé une campagne de reboisement. Plus de cinq mille arbres ont été plantés sur une étendue de 5 hectares sur le site de l’Université de Kinshasa et onze mille devraient aussi êtres plantés au plateau de Bateke, a annoncé le chargé de mission du FFN, Emmanuel Tshibingu.

Pendant ce temps, les artères principales de la capitale où les arbres ont été abattus lors des travaux de réhabilitation des routes n’ont toujours pas été reboisées. Rien n’est fait, malgré la dénonciation faite dernièrement par l’ONG Greenpeace de cet abattage du bois, qui expose la population à une forte chaleur et à des maladies.

Droits des communautés locales au Kasaï-Occidental

A Kananga,  l’ONG Amis de l’Arbre et de la Nature a adressé jeudi un mémo au gouverneur du Kasaï-Occidental, lui demandant de mettre en place  un programme visant l’expansion  des espaces forestiers dans cette province. Ce programme devrait passer par  le reboisement des espaces détruits et la création des forêts communautaires.

L’ONG insiste sur la reconnaissance des droits des peuples autochtones locaux vis-à-vis des exploitants forestiers et miniers. Ces derniers devraient signer un cahier de charges en tenant compte des avantages que doivent tirer ces communautés de l’exploitation des ressources sur leurs terres.

Les membres de cette ONG veulent en effet que toutes les couches de la population de la province soient impliquées dans la gestion durable des forêts.

Une caravane pour l’arbre à Kindu 

Au Maniema, le  gouverneur de province et le ministère provincial de l’Environnement ont organisé une caravane motorisée dans les rues de Kindu, avant que des plantules ne soient plantées sur quelques sites de la ville: l’école primaire d’Excellence, l’Ecole primaire Ville, les bâtiments autour du gouvernement provincial ainsi que le centre de lecture et d’animation culturelle sans oublier les maisons situées le long du fleuve.

Les organisations ont souligné l’importance de l’arbre dans la régulation du climat, la lutte contre l’érosion, la production de l’oxygène et la séquestration du gaz carbonique. En outre, l’arbre soigne, donne du bois pour la construction, du charbon de bois et du bois de chauffage…

Des élèves à l’œuvre à Uvira

Les élèves de deux grandes écoles d’Uvira au Sud Kivu, l’institut Mwanga et le Lycée Umoja, ont aussi planté 80 plants dans leurs écoles, dont 50 à Mwanga et 30 au Lycée Umoja.

Avant de passer à la pratique, les experts ont fait de démonstrations aux élèves et à leurs enseignants sur la façon de planter un arbre et l’entretenir. L’évènement a été marqué par une mobilisation de tous les agents de l’environnement et certains chefs de services de l’Etat, qui ont accompagné ces élèves.

Dans les milieux scolaires, pendant la recréation les élèves ont besoin de l’ombrage pour le repos, l’arbre purifie l’air déjà pollué par les activités industrielles. L’arbre donne aussi des fruits, ont expliqué les sensibilisateurs.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (106)
RDC (101)
Elections (91)
Ebola (86)
élection (46)
FARDC (39)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (19)
Opposition (18)