Malemba Nkulu: des éléphants effrayent les habitants qui restent terrés chez eux

Buffles et éléphant dans le parc des Virunga, Nord-Kivu, 2004.

Plusieurs personnes ne peuvent pas sortir de chez elles depuis trois jours à Kasenga dans le territoire de Malemba Nkulu. L’agronome du territoire a déclaré, mardi 13 mai, qu’elles craignent un troupeau d’éléphants venu du parc Upemba. Ces pachydermes ont déjà détruit plus de 80 hectares des champs de maniocs et d’autres produits agricoles dans cette localité du Katanga.

La société civile de Malemba Nkulu a indiqué que plus de cinq cents éléphants repartis en deux troupeaux ont traversé il y a six jours la rivière Lufira, la limite naturelle entre Kasenga et le parc Upemba, fief des pachydermes.

Ces pachydermes qui ont déjà détruits des champs de maïs, de riz, de courges et d’autres, sont restés sur place.

Selon des sources locales, la population de Kasenga ne peut pas se rendre aux champs, ni s’approvisionner en aliments de base comme des légumes par crainte de ces animaux. chacun reste terré chez lui.

Cette situation inquiète les habitants de Kasenga ainsi que les autorités politiques et administratives locales.

L’agronome de Malemba Nkulu craint une carence de certains produits agricoles dans cette contrée avec la dévastation de ces cultures.

L’administrateur du territoire a fait savoir qu’une commission de vérification s’est rendue à Kasenga, Lwamba, Pande et Moya depuis mardi pour se rendre compte des dégâts matériels causés par les pachydermes.

Pour éloigner ces bêtes sauvages de leurs domiciles, les habitants munis des tam-tams avec du feu circulent aux alentours de leurs villages.

Lire aussi sur radiookapi.net :

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner