Province Orientale: la population de Wahanga opposée à l'évacuation du bois de Sodefor

Des troncs d’arbres de Sodefor dans le Beach à Kinshasa, 2004.

Les communautés locales du secteur Bangelema et de la chefferie Wahanga à Isangi (Province Orientale) s’opposent à l’évacuation du bois par la Société forestière pour le développement (Sodefor). C’est ce qu’a indiqué jeudi 10 juillet à Basoko une délégation de la plate-forme «Groupe d’action pour la protection de l’environnement (Gape)», constituée des représentants de la société civile et de l’administration publique. Elles estiment que la Sodefor n’a pas rempli sa part du cahier des charges qui prévoyait des projets sociaux au bénéfice de ces communautés.

Le Gape a effectué une mission d’enquête sur les retombées sociales de l’exploitation de bois dans la chefferie de Wahanga et secteur Bangema au début de cette semaine.

Selon ces enquêtes, en une année d’exploitation, la population riveraine a bénéficié seulement d’une rizerie portative, d’une presse à brique, et d’un moteur hors-bord et de quelques machettes.

Les protestataires jugent donc insignifiant l’impact social de l’exploitation du bois par la société Sodefor dans leurs milieux.

Pour le comité local de gestion, le cahier de charges prévoit plutôt au cours de cette année la construction de trois centres de santé, la réhabilitation ou reconstruction de quelques axes routiers et infrastructures scolaires.

Selon José Bosulu, membre de cette commission d’enquête, les populations riveraines dénoncent le non-respect des clauses sociales par l’exploitant forestier.

Le comité local de gestion et plusieurs habitants de la chefferie Wahanga et du secteur Bangelema exigent l’arbitrage des autorités avant la reprise de toute opération d’évacuation des grumes pour Kinshasa.

Selon la même source, Forabola, une autre société forestière opérant dans la même contrée, a déjà réalisé plus de sept ouvrages sanitaires et scolaires.

La société Sodefor n’a pas encore réagi à ces accusations. De son côté, l’administrateur de territoire assistant charge des questions politiques et administratives  à promis de descendre sur terrain pour une solution à cette question.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner