Uvira: un autre journaliste pourchassé par l’ANR

Carte de Uvira au Sud KivuCarte de Uvira au Sud Kivu

Carte de Uvira au Sud Kivu

Le journaliste Dominique Kalonzo, correspondant de la radio Maendeleo à Uvira, a échappé, dimanche 26 décembre, à l’arrestation orchestrée contre lui par des agents de l’Agence nationale des renseignements ANR\Uvira. Les jeunes du quartier s’y sont opposés.  L’infortuné s’en est sorti avec des blessures. Conduit dans un centre de santé de la place, il est depuis porté disparu.

Dominique Kalonzo a quitté le centre de santé de Mulongwe où il suivait les soins avec quelques personnes, vers une destination inconnue.

Cette l’information livrée par le directeur de la radio le Messager du peuple a été confirmée par le président de l’Union nationale de la presse du Congo (UNPC)/Sud-Kivu.

Selon cette même source, les agents qui l’ont pourchassé avaient juré de ne pas baisser les bras avant qu’il ne soit jeté au cachot comme son confrère Robert Shemahamba de la radio Mitumba.

Ce dernier, selon l’UNPC/Sud-Kivu, vient d’être libéré du cachot de l’ANR/Bukavu, où il  était transféré depuis vendredi 24 décembre après-midi.

Pendant ce temps à Uvira, la famille de Dominique Kalonzo a déposé un avis de recherche signé par le père du journaliste dans toutes  les stations des  radios d’Uvira.

Les services de renseignements reprochent aux deux journalistes d’avoir co-animé une émission qui commentait le récent discours du président de la République, Joseph Kabila.

Les journalistes des radios communautaires avaient organisé un sit- in vendredi devant le bureau de l’administrateur du territoire pour réclamer la libération de leur confrère. Mais, il n’y a eu aucun compromis.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner