RDC : l’ONU interdit à trois dirigeants des milices de voyager

Un milicien FDLR, photo interet-general.info

Des miliciens FDLR photo intéret général.info

Les Nations unies ont ajouté, mercredi 1er décembre, à la liste de personnes interdites de voyager les noms de Gaston Iyamuremye, Felicien Nsanzubukire, Leodomir Mugaragu et de Innocent Zimurinda. Les avoirs de ces quatre personnes ont été également gelés.

Les griefs qui sont retenus contre Gaston Iyamuremye, Felicien Nsanzubukire et Leodomir Mugaragu tournent surtout autour des postes respectifs qu’ils occupent chacun au sein des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR).

A Innocent Zimurinda, ex-officier du CNDP, l’ONU reproche des nombreuses violations des droits de l’homme, dont l’usage des enfants dans les conflits armés et de nombreuses tueries.

Parmi ces tueries figure notamment celle de quatre-vingt-neuf civils en 2008 dans la région de Kiwanja, au Nord-Kivu.

Sur cette liste figuraient déjà depuis 2004, Laurent Nkunda, Bosco Ntaganda, Germain Katanga et Thomas Lubanga pour le recrutement et l’utilisation d’enfants dans les conflits armés.

Au total, vingt-quatre individus et sept entreprises ou organisations sont désormais sous le coup de cette mesure onusienne.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner