RDC : plusieurs milliards de dollars en biens miniers détournés, selon une ONG – Jeune Afrique

D’importants biens miniers ont été vendus à des prix dérisoires à des sociétés fictives étrangères, assure l’ONG britannique Free Fair DRC dans un rapport rendu publique lundi 28 mai, à Kinshasa. L’ONG appelle la classe politique congolaise à œuvrer pour la transparence du secteur minier.

« Des membres du gouvernement de la RDC, en particulier le président actuel, Joseph Kabila, ont vendu d’importants biens miniers à des prix dérisoires à diverses sociétés fictives étrangères » installées pour la plupart aux Îles vierges, a estimé l’ONG britannique Free Fair DRC dans un rapport rendu public lundi 28 mai, à Kinshasa. En mai dernier, la RDC avait pourtant annoncé la publication de tous les contrats miniers.

« La perte totale pour le peuple de la RDC, au titre des biens perdus ou du manque à gagner, dépasse 5,5 milliards de dollars », a ajouté le parlementaire britannique et président de l’ONG, Eric Joyce, qui a recensé 59 entreprises fictives. Dans une lettre au président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, le représentant à Kinshasa de Free Fair DRC, Herman Nzeza, a appelé les parlementaires à œuvrer pour la transparence du secteur minier. « Vous êtes la voix du peuple congolais. Assurez-vous qu’à l’avenir toutes les ressources soient vendues par un appel d’offres public et mettez fin aux cambriolages », écrit-il.

Le rôle du Parlement

« Le processus de milliards de dollars d’aide qui entrent par la porte officielle pour simplement être perdus en milliards de dollars dans des traités miniers secrets ne fait rien pour aider le peuple congolais », souligne la lettre d’Herman Nzeza. Lire la suite sur Jeune Afrique.com

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner