RDC: état des lieux au Nord-Kivu après de nouveaux combats meurtriers-RFI

Le Nord-Kivu est dans la tourmente. Des combats se sont encore déroulés en plusieurs points de cette province de l’est du Congo. A Rutshuru, les milices maï-maï qui avaient pris le contrôle de la ville s’en sont retirés, tandis qu’à quelques kilomètres de là, deux factions opposées du M23 se sont affrontées. Enfin, dans la zone du Masisi, des combats entre les forces congolaises et les miliciens de l’APCLS, une milice maï-maï, auraient fait au bas mot 50 morts selon la Monusco.

C’est dans les collines du parc des Virunga que les hommes du Mouvement du 23-Mars (M23) sont en train de régler leurs comptes. Les combats s’y sont déroulés toute la nuit de jeudi à vendredi, avant de s’arrêter vendredi 1er mars en milieu de journée.

Les hommes du général Sultani Makenga disent désormais vouloir mettre la main sur le général Bosco Ntaganda, recherché par la Cour pénale internationale (CPI), et neutraliser l’aile dissidente emmenée par Jean-Marie Runiga, jusqu’alors figure politique du mouvement.

La guerre interne du M23 a poussé les militaires du mouvement à quitter un certain nombre de localités, que se sont immédiatement disputées des milices maï-maï mais aussi des miliciens FDLR (Forces démocratiques de libération du Rwanda). Un temps occupée par les Maï-Maï, Rutshuru est désormais libre. Mais chacun redoute que les hommes du M23 et les forces congolaises ne se disputent à nouveau le contrôle de la ville.

Dans le Masisi, et plus précisément à Kitchanga, la situation demeure confuse. Dans cette zone, les combats entre une milice locale d’un côté, l’APCLS, et les Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) de l’autre, ont provoqué une hécatombe en ville. Lire la suite sur rfi.fr

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner