RDC: 30 000 déplacés ont fui leurs camps en raison des combats dans l’Est-Libération

Plus de 30.000 personnes ont fui leur camp de déplacés près de Goma, dans l’est de la République démocratique du Congo, en raison des combats entre l’armée et la rébellion Mouvement du 23 mars, a-t-on appris mercredi auprès du Haut-commissariat aux réfugiés de l’ONU.

«Le camp de déplacés de Mugunga I, qui compte 55.000 déplacés, s’est vidé à 45% et celui de Mugunga III, où 13.000 personnes sont recensées, s’est vidé à 70%», a déclaré à l’AFP Simplice Kpandji, chargé de communication au bureau régional du HCR à Kinshasa.

Selon lui, «la population fuit vers Goma et Sake», deux villes dont le M23 s’était emparé fin novembre, avant de s’en retirer contre la promesse d’un dialogue avec Kinshasa.

Les déplacés fuient «de façon préventive», craignant une escalade, estime une source onusienne.

Après plusieurs mois de trêve, les combats ont repris lundi entre les forces régulières et rebelles dans la zone de Mutaho, à une dizaine de kilomètres au nord de Goma, la capitale de la province riche et instable du Nord-Kivu. Lire plus sur liberation.fr

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner