Lubumbashi : l’ONG ACIDH déplore la faiblesse de la loi portant protection des victimes de viol

D’après certaines organisations  non étatique de défense des droits de l’homme, la loi sur la lutte contre les violences sexuelles faites aux femmes présente plusieurs faiblesses. C’est le cas notamment de l’absence d’une prise en charge des victimes de viol. En outre le problème devient plus délicat lorsque la victime tombe enceinte et que le violeur se trouve être celui qui l’aide à subvenir à ses besoins. Jody Nkashama s’entretient sur le sujet avec le docteur patric Lisasi, chargé de la prise en charge psychologique des victimes de violences sexuelles à la Clinique Save Congo.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner